Professionnels et amateurs ne cessent de le rappeler : faire du sport est indispensable. Pour une reprise d’activité physique ou tout simplement par amour des sensations relativement fortes, le cyclisme est la pratique par excellence. Il permet de se dépenser tout en profitant de la nature et/ou de s’adonner à un sport extrême. On l’aura donc compris, le vélo, principal équipement pour le cycliste se décline en mille et une disciplines ; le tout est de choisir son vélo selon ses besoins et ses envies. Et pour ne pas se tromper, il suffit de se baser sur les bons critères  comme le revendeur, le type de vélo tout terrain et ses caractéristiques.

Trouver le meilleur produit

Pour profiter pleinement du cyclisme, il est impératif de se procurer le bon vélo. Mais alors, quel vélo tout chemin choisir ? Qui dit choix, dit achat et dit vendeur. Donc, pour acquérir le bon VTT, il faudra déjà commencer par trouver le meilleur vendeur. Pour ce, il existe un grand nombre de solutions. Il y a d’abord les marques qui proposent leurs produits dans leurs propres boutiques. Ce qui permet aux amoureux d’une marque de trouver facilement leur bonheur. Les revendeurs, quant à eux, offrent la possibilité d’accéder aux articles de plusieurs marques. Une option idéale pour ceux qui aiment comparer et s’ouvrir à de multiples opportunités.

Afin d’affiner ses recherches et de profiter d’un accompagnement efficace pour ce choix cornélien, des plateformes spécialisées sont à utiliser : les comparateurs. Ils permettront aux plus indécis et aux plus pointilleux de trouver les produits correspondant à leurs besoins et leurs attentes. En se servant de ces sites, le futur acquéreur d’un VTT gagnera du temps et, par la même occasion, fera des économies.

Choisir le bon type de VTT

Choisir son vélo de la bonne manière, c’est le sélectionner selon la discipline que l’on souhaite pratiquer. Il est alors primordial de commencer par se familiariser avec les types de vélos à utiliser pour une activité spécifique. Sur cette base, on peut parler de 4 grands types de VTT.

Les vélos destinés au trial qui sont conçus pour affronter les obstacles.

Le downhill pour le freeride, qui est lourd et qui est essentiellement destiné à la descente.

Les VTT pour le CrossCountry, c’est-à-dire léger et pratique en terrain plat (ou non).

Le vélo tout terrain enduro et All Moutain, lui, pour une descente agréable.

Se pencher sur les spécificités

Pour répondre correctement à la question « quel vélo tout chemin choisir ?  », il faudra aussi s’intéresser à quelques caractéristiques de l’équipement.

Tout d’abord les freins ! Mécaniques, qui sont les plus récurrents, pratiques, faciles à entretenir mais ne sont pas réellement efficaces lors des intempéries. Pour un matériel sans failles pour toutes les saisons, se tourner plutôt vers les freins à disques.

Ensuite, voir les suspensions ! Le classique cadre semi-rigide est moins onéreux et plus pratique au quotidien (entretien, nettoyage, etc.). Toutefois, il ne propose qu’une suspension à l’avant du vélo. Pour plus de confort, il est conseillé de se tourner vers une avec fourche et amortisseur ; c’est-à-dire, encaisse aussi bien les chocs à l’avant qu’à l’arrière pour un confort optimal dans toutes les situations.