Vous aimez vous promener dans la nature. Le vélo vous permettra de faire de superbes balades et d’entretenir votre condition physique. Aussi le choix du vélo de route adéquat devra-t-il retenir toute votre attention.

Un vélo pour chaque occasion

Le choix de votre vélo dépendra d’abord de ce que vous voulez en faire. Si vous voulez vous promener, sans rechercher à battre des records, le vélo dit Gravel peut vous intéresser. Il peut vous emmener aussi bien sur la route que dans des chemins. La position de conduite est plus droite et sans doute plus confortable. C’est également un vélo très stable.

De son côté, le vélo fitness est également adapté à la route. Il se signale par son confort de conduite et ses pneus très fins.

Si vous désirez surtout vous entraîner sur une route, le vélo du même nom s’impose. On pourra aussi lui donner le nom de vélo de course. En effet, il permet une position du corps horizontale, adaptée à la recherche de la vitesse. Ce vélo léger et rapide est fait pour rouler sur le bitume.

Le choix du cadre

Cette partie constitue l’armature de votre vélo de course pour homme. Il est donc essentiel de choisir celui qui conviendra le mieux à vos besoins. C’est le matériau employé qui distingue les deux principales sortes de cadres.

On trouve tout d’abord des cadres en aluminium. Ce matériau assez rigide donnera de la solidité à votre vélo. Il permettra aussi une bonne transmission des pédales aux roues. Par ailleurs, un coût de fabrication plus faible rendra un tel vélo moins onéreux.

Les cadres en fibres de carbone présentent de nombreux avantages. Ils seront plus légers et permettront de mieux absorber les chocs. D’une manière générale, ces cadres carbone confèrent au vélo plus de rigidité et un confort supplémentaire. La transmission est également très bien assurée. Ces qualités expliquent que les cadres en aluminium comportent souvent des parties composées de fibres de carbone.

Enfin, la géométrie du cadre doit également être prise en compte. La longueur du tube horizontal du cadre lui donne notamment une architecture aérodynamique, qui favorise la vitesse.

La transmission et les roues

La transmission est un élément essentiel de votre vélo de route pour homme. C’est elle qui, en quelque sorte, va transmettre la puissance de vos jambes aux roues. Le choix du pédalier, qui contient notamment les plateaux, et d’autres pièces, comme la cassette, sera déterminant pour le mode de changement des vitesses et la distance que vous pouvez parcourir à chaque coup de pédale. Il existe notamment des systèmes de dérailleurs électriques, qui, d’une simple pression sur un bouton, permettent de changer de vitesse.

Soyez également vigilant pour le choix des roues de votre vélo de route pour homme. C’est par elles que le vélo adhère au sol et de leur nature dépend en partie le comportement de votre machine.

Le type de roue choisi dépendra du parcours à faire. Pour rouler en plaine, on peut privilégier des jantes hautes, et plus lourdes, qui procurent plus de stabilité. Des jantes plus basses et légères seront mieux adaptées à un parcours de montagne. Dans ce cas, des jantes en carbone, très légères, seront un atout supplémentaire. Si votre but est la simple promenade, des roues légères et rigides sont peut-être à préférer; elles favorisent le freinage et l’accélération.

Les autres critères de choix

Avant d’acheter votre vélo de route, il faudra également vérifier que la taille de son cadre vous est bien adaptée. Il faut en effet qu’elle corresponde à votre taille et, surtout, à la longueur de vos jambes.

Pour vous en assurer, vous pouvez consulter des tableaux de correspondances. Vous pouvez également effectuer certains calculs simples. Pour y procéder, il convient de mesurer la longueur de votre jambe, depuis l’aine jusqu’à la plante du pied. Il convient ensuite de multiplier le chiffre obtenu par une valeur qui dépend elle-même du type de vélo que vous voulez acheter. Ces précautions vous éviteront l’achat d’un vélo trop grand ou trop petit pour vous.

Le choix du freinage est bien entendu capital. À chacune de vos sorties, c’est de sa qualité que dépendra en partie votre sécurité. Les freins vous permettront de ralentir le vélo ou de l’arrêter complètement si la situation l’impose. Les vélos de route sont surtout équipés de deux systèmes de freinage, qui ont chacun leurs avantages. Les freins sur jante, ou à patins, sont les plus courants. Dans ce cas, des patins en caoutchouc vont se refermer et appuyer de chaque côté de la jante, entraînant le ralentissement ou l’arrêt du vélo. Les patins peuvent s’user, et il faut en vérifier l’état. Ce système de freinage est généralement efficace, mais il est moins performant si la route est mouillée.

Enfin, l’entretien de ces patins est assez aisé et leur coût moyen est faible. Il existe deux modèles principaux de freins sur jante, les étriers à tirage central ou à tirage latéral. Les premiers demeurent sans doute les plus fiables et les plus robustes, même s’ils ne permettent pas de prévoir, pour votre vélo, des pneus larges et des garde-boues.

Les vélos de route commencent à être équipés de freins à disques. Ils se composent d’un disque en métal, attaché au moyeu. D’une façon générale, ce système présente une capacité de freinage supérieure. Il montre notamment une plus grande efficacité par temps pluvieux.