Les Speed-Bikes sont des VAE dont la vitesse ou la puissance est supérieure aux normes retenues pour l’homologation de ce type de véhicule. Les vélos à assistance électrique ne doivent pas dépasser une puissance de 250 W et une vitesse maximale de 25 km/h pour être homologués. Les vélos électriques qui dépassent ces normes entrent dans la catégorie des cyclomoteurs. Il s’agit d’un équivalent de 50 cm³. Les propriétaires de Speed-Bikes doivent respecter les règles des deux-roues motorisés. Ils doivent dans ces circonstances souscrire une assurance VTC électrique sportif.

Différences entre VAE et speed bike

On distingue sur le marché 2 catégories de vélos électriques : les VAE et les Speed-Bikes. Ces véhicules fonctionnent à moteur. Toutefois, ces appareils diffèrent au niveau de la vitesse. Quel que soit le modèle de vélo, il est nécessaire de souscrire une assurance pour chaque appareil. Les VAE et les Speed-Bikes appartiennent tous à la catégorie des vélos à moteur. Malgré cette ressemblance, il existe quelques différences notamment concernant leur vitesse et leurs conditions de détention.

Pour différencier ces deux moyens de transport, il faut savoir que les vélos à assistance électriques ou cycles à pédalage assisté possèdent un moteur limité à 250 W. La vitesse de ces modèles de vélo électrique ne doit pas dépasser 25 km/h. Autre particularité, le moteur du VAE s’arrête instantanément quand on arrête de pédaler. L’engin peut circuler sur les voies cyclables.

Concernant les speed-bike, leur puissance peut atteindre 500 W. La vitesse de la machine atteint 45 km/h. Pour utiliser ce genre d’engin, le propriétaire doit obligatoirement l’immatriculer. Le conducteur du véhicule doit absolument porter un casque. Si l’assurance n’est pas obligatoire lorsqu’on possède un VAE, ce n’est pas le cas pour les Speed-Bikes. L’obligation de souscrire à une assurance pour ce type d’engin est stipulée dans l’article L324-2 du Code de la route. Pour avoir de plus amples informations sur l’assurance Speed-Bikecliquez ici.

Présentation des meilleures assurances Speed-Bike

En plus de la couverture routière, il existe plusieurs assurances facultatives qui peuvent être souscrites au propriétaire de Speed-Bike. Les propriétaires de ces deux roues peuvent souscrire une garantie dommage. Le principe de cette assurance consiste à remplacer ou remettre en état le vélo électrique en cas de destruction ou de détérioration provoquée suite à un accident ou un incident. On peut également souscrire à une assurance vol.

Comme son nom l’indique, l’assurance Speed-Bike permet de remplacer le vélo électrique en cas de vol. Les assurés peuvent également bénéficier d’un vélo de remplacement en cas de panne ou d’accident du moteur électrique. Avec l’assurance assistance, les propriétaires de Speed-Bike seront couverts pour le dépannage de la machine en cas d’accident ou de vol.

Les assurés prévoyants qui souscrivent une garantie incendie bénéficient d’une couverture qui prend en charge les dommages subis par l’engin ainsi que les moyens de protection en cas d’explosion ou d’incendie. Souscrire une assurance protection juridique permet de bénéficier d’une garantie afin d’assurer sa défense en cas de litige avec le vendeur ou le réparateur du vélo électrique.

Détails relatifs à l’assurance Speed-Bike

Assurer un Speed-Bike est une démarche obligatoire. Ce type de mutuelle couvre les utilisateurs de 14 à 74 ans. Le contrat d’assurance s’applique sur des véhicules neufs ou d’occasions possédant une valeur inférieure à 8000 €. On distingue 2 formules qui peuvent être complétées par l’option protection du conducteur. L’assurance du speed-bike comprend 2 catégories de garanties, à savoir : la protection juridique et une formule de protection plus complète. L’assurance responsabilité civile inclut diverses prestations : garantie défense recours, protection juridique, assistance, prise en charge du dépannage et remorquage, mise à disposition d’un vélo de remplacement…

Concernant la seconde formule, elle inclut une offre plus complète. La compagnie d’assurance couvre par exemple le vol et les incendies en proposant une couverture totale des frais de réparation ou remplacement du deux-roues. Cette assurance inclut aussi le remplacement ou la réparation du vélo électrique en cas de chute de foudre. Concernant le dommage tous accidents, la formule inclut la remise en état ou le remplacement du vélo. La garantie intervient suite à un accident ou chute provoquée avec ou sans tiers. La prime d’assurance peut être payée tous les mois, tous les semestres ou une fois par an.

Pourquoi souscrire une assurance vélo électrique ?

En plus de la souscription à une assurance responsabilité civile obligatoire, le propriétaire d’un Speed-Bike devra prendre quelques précautions. Les Speed-bikes sont des appareils électriques pouvant toujours éveiller la convoitise des voleurs. C’est pour cette raison qu’il est vivement recommandé de souscrire à une assurance contre le vol. La présence de batteries et d’un circuit électrique fait qu’il vaut mieux souscrire une assurance contre l’incendie par mesure de sécurité.

Pour ce qui est de la garantie responsabilité civile, l’assurance multirisque habitation couvre les déplacements à vélo. Malgré cela, le propriétaire d’un vélo électrique capable d’atteindre 45 km/h peut souscrire une assurance individuelle accident. L’assuré peut également souscrire une garantie des accidents de la vie. La GAV apporte une protection supplémentaire en cas d’accident. Concernant le VAE, il ne nécessite pas d’assurance deux-roues particulière.

La responsabilité civile de l’assurance habitation suffit pour couvrir les dommages aux tiers. L’assurance responsabilité civile d’un VAE ne couvre pas les dommages d’un conducteur responsable. De plus, les frais de réparation ou le remplacement du vélo causé par un accident ne sont pas couverts par ce type de garantie. Pour respecter la limitation de vitesse d’un VAE, le moteur se coupe automatiquement quand on dépasse les 25 km/h ou en cas de freinage.